La lutte contre les changements climatiques à Madagascar : le PNA et le PANLCC, des documents nationaux de référence, bientôt disponibles

 

Les 11 Juin et 18 Juin 2019, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) à travers le Bureau national des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ (BN-CCCREDD+) tenait des ateliers de consultation respectivement avec le Comité National Changement Climatique (CN-CC) et le Comité Inter-Ministériel pour l’Environnement (CIME) pour la finalisation des documents de mise en œuvre de la lutte contre les changements climatiques à Madagascar, à savoir le Plan National d’Adaptation (PNA) et le Plan d’Action National de lutte contre les Changements Climatiques (PANLCC).

Après l’adoption de sa Politique Nationale de Lutte contre les Changement Climatiques (PNLCC) en 2011, Madagascar en phase de formulation du Plan de mis en oeuvre de ladite politique qui n’est autre que le PANLCC. Par ailleurs, l’élaboration du PNA qui devra répondre aux besoins d’adaptation sur le long terme est liée à la ratification de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) par Madagascar.

Le Bureau National des Changements Climatiques, du carbone et de la REDD+ (BN CCCREDD+) développe ces documents nationaux avec l’appui de l’UE par le biais du projet PRCC mis en œuvre par la GIZ.

      IMG 3566 IMG 3567

 Le PANLCC

Le Plan d’Action National de lutte contre les Changements Climatiques  ou PANLCC concerne principalement les cinq axes prioritaires du PNLCC à savoir : l’atténuation, l’adaptation ; l’intégration du changement climatique à tous les niveaux, le financement et les recherches et technologies. L’objectif du document est de définir des axes d’intervention prioritaires en cohérence  avec la PNLCC. Il est important de rappeler que pour les pays en développement comme Madagascar, la mise en œuvre d’activités   est conditionnée par la disponibilité de financement et à la condition que ces activités permettent un développement du pays. Il est aussi essentiel que les secteurs puissent intégrer de façon opérationnelle la dimension « changement climatique » dans les programmes et projets sectoriels.

 Le PNA

Les conséquences des changements climatiques sont déjà perceptibles et selon les projections, elles  vont  s’amplifier dans le futur. Afin de faire face à ces conséquences, Madagascar formuler des besoins d’adaptation et des mesures que le pays devra entreprendre. Des études et analyses de vulnérabilité ont été entreprises afin de mettre en cohérence les actions avec les réels risques et réalités qui diffèrent parfois d’une région à l’autre sur le territoire national. La Plan National d’Adaptation ou PNA  sera le document national de référence des pratiques nationales d’adaptation pour faire face aux changements climatiques.

Des documents qui préconisent l’appropriation locale

Le processus de développement du PANLCC et du PNA comprend une implication effective des secteurs concernés par les changements climatiques, à travers l’implication du CN-CCC. Le CN-CCC étant composé de techniciens issus du secteur public, du  esecteur privé, des ONGs et de la société civile.Par ailleurs, des consultations inter-régionales ont été menées afin de s’assurer de la représentativité des acteurs locaux. Cinq ateliers ateliers ont ainsi été organisés à Tamatave, Fianarantsoa, Tuléar, Diego et Antsirabe. Ces ateliers de consultation ont regroupé les 22  Régions de Madagascar. C’est pour dire que les deux plans, le PNA et le PANLCC, reflètent les aspects locaux pour assurer une appropriation nationale.

Les documents disponibles en Septembre 2019

A la suite d’une capitalisation des réflexions menées par les comités nationaux sur les axes stratégiques et les actions prioritaires le 11 Juin 2019, une consultation de haut niveau a été menée auprès du Comité Interministériel pour l’Environnement ou CIME le 18 Juin 2019 à l’hôtel Carton. Le CIME est un plate-forme de haut niveau dont les membres sont des Secrétaires Généraux de Ministères. Cette  étape a permis de restituer les données d’enquête et les analyses dans le cadre de l’élaboration des documents et d’intégrer aux réflexions les visions stratégiques et intersectorielles permettant d’améliorer la mise en œuvre.

Il est ainsi attendu, un atelier de validation finale vers la fin de cette année après laquelle les documents nationaux seront disponibles auprès du MEDD.

La fusion du BNC REDD+ avec le BNC CC

Madame RAVELOMANANA Lovakanto nommée Directeur du Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+.
Lire la suite

 

 

téléchargé

 

 Appel à projets 

 

Télécharger

 

 Avis de clôture du Fonds initial de la Banque Mondiale pour la préparation à la REDD+
Télécharger

 



Vidéos


Toutes les vidéos
Le Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ | Madagascar
RESSOURCES