academie

Le mécanisme de la REDD+ est relativement nouveau à Madagascar. Il émerge dans le milieu environnemental et scientifique vers 2010, mais c’est en 2014 que Madagascar se lance véritablement dans le processus, avec la présentation de sa feuille de route nationale, le Readiness Preparation Proposal ou R-PP au comité des participants du FCPF à Lima en 2014.

La feuille de route rassemble les approches, démarches et étapes de préparation à l’élaboration de la stratégie nationale REDD+. Le processus est basé sur une approche participative, à un niveau national et régional. Les secteurs porteurs de développement de Madagascar et dont les activités affectent l’usage des terres et des ressources naturelles y sont représentés : Agri+culture, Elevage, Energie, Mine, Transport, Aménagement du Territoire….

Le Ministère en charge de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts est le premier responsable de la mise en œuvre du document RPP Madagascar.

Des consultations publiques dans huit régions ont été organisées pour faciliter cette mise en place du mécanisme REDD+, régions essentiellement  sélectionnées à cause de leurs forts taux de déforestation et leurs écosystèmes particulièrement représentatifs de Madagascar. La campagne cible les communautés de base, les gestionnaires des ressources naturelles et les populations riveraines des forêts, mais aussi les acteurs de la société civile et du secteur privé, les universités et les chercheurs, les partenaires techniques et financiers, les élus et autorités locales.

Toujours dans sa phase de préparation, Madagascar travaille depuis 2015 à (1) créer des structures de consultation comme les plateformes nationale et régionales, (2) à mobiliser les collectivités et les forces vives comme la société civile et les jeunes et (3) à constituer les éléments d'une stratégie Nationale en mettant en place les outils comme: son niveau de réference, une évaluation environnementale et sociale stratégique, un système d'information sur les sauvegardes, un mécanisme de gestion de plainte et un mécanisme de partage de revenus.

La fusion du BNC REDD+ avec le BNC CC

Madame RAVELOMANANA Lovakanto nommée Directeur du Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+.
Lire la suite

 

Appel d'offres - Renforcement de la capacité nationale à mettre en œuvre les éléments de transparence de l’Accord de Paris à MADAGASCAR 
Télécharger

 

 Avis de clôture du Fonds initial de la Banque Mondiale pour la préparation à la REDD+
Télécharger

 



Vidéos


Toutes les vidéos
Le Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ | Madagascar
RESSOURCES