PRE AA : PROGRAMME DE REDUCTION DES EMISSIONS "ATIALA ATSINANANA"

Le premier Programme de réduction des émissions de Madagascar

 

Le PRE AA validé lors de la 18 ième réunion du fonds carbone du FCPF

    Cette approbation est synonyme de l’intégration de Madagascar dans le portefeuille du Fonds carbone (CF) du Forest Carbone Partnership Facility (FCPF) pour permettre la conclusion d’un contrat de vente de réduction des émissions. Ce contrat est d’un montant allant jusqu'à 70 millions de dollars si le pays parvient à atteindre une réduction des émissions de 13, 7 millions de tonnes de CO2 équivalent. Sa signature va générer à Madagascar un financement important et pérenne, permettant d’assurer la gestion durable des ressources forestières et le développement économique du pays.

 

Un programme de réduction des émissions c’est quoi ?

    Un programme se réfère à de projets multiples qui sont managés et coordonnés comme un unique ensemble. Un programme de réduction des émissions est de ce fait un ensemble d’initiatives et d’activités REDD+ coordonnés ensemble de manière à atteindre les objectifs de réduction des émissions de Madagascar. 

Cet objectif, selon les engagements de Madagascar dans la NDC, est de 14% de réduction des émissions pour le secteur forestier. 

 

Le PRE AA : le premier programme juridictionnel national REDD+

Le Programme de réduction des émissions Atiala Atsinanana (PRE-AA) est le premier programme juridictionnel à Madagascar pour l’application de la Stratégie Nationale REDD+. Plus concrètement, il s’agit de mettre en œuvre les activités de la stratégie Nationale REDD+ et d’opérationnaliser son cadre de mise en œuvre. Un programme juridictionnel, qui se distingue de l’approche projet dans la mesure où il considère les juridictions nationales ou infranationales, est de grandes ampleurs et promu par des autorités nationales.

Le PRE AA intègre cinq (5) régions Est de Madagascar dont : Atsinanana, Analanjirofo, Alaoatra-Mangoro, Sava et Sofia, lesquelles sont caractérisées par une forêt dense humide. Cette délimitation géographique lui a valu sa dénomination « Atiala Atsinanana ». 

Le PRE AA est conçu pour fournir un modèle solide de développement durable extensible sur d’autres régions de Madagascar. De par son approche évolutive, les activités sont amenées à s’étendre dans d’autres régions à forte potentialité de réduction d’émissions dans le futur. D’ici 2030, deux autres programmes juridictionnels de réduction d’émission sont en vue pour couvrir le territoire national.

 

L’intersectorialité comme principe

Le programme, tout comme le processus national REDD+, implique tous les acteurs depuis la phase d’élaboration et de consultation jusqu’à la phase de mise en œuvre des activités. Parmi ces acteurs, nous retrouvons les entités gouvernementales locales/régionales/nationales, les ONG nationales/internationales, le secteur privé, les sociétés civiles et communautés de base, les organismes de recherche et autres parties prenantes. 

Les plateformes nationales et régionales REDD+ seront ainsi amenées à jouer un rôle élémentaire dans le dispositif institutionnel pour la REDD+. En outre, le renforcement des engagements des autres secteurs ainsi que le développement de partenariat privé-public sont prévus. Le défi est ainsi de maintenir et de renforcer  davantage l’implication de toutes les parties prenantes à tous les niveaux et à toutes les étapes.

 

Un programme conçu dans une approche paysage

Compte tenu de la diversité des moteurs de la déforestation dans le pays, les activités REDD+ visent à s’attaquer aux pressions exercées sur les forêts en intervenant dans d’autres secteurs autres que forestiers permettant de relever en même temps les défis environnementaux, économiques, sociaux et politiques

 

L’approche évolutive du programme

   Le programme est conçu pour s’agrandir en termes d’activités et de zones d’intervention à travers le mécanisme de partage des revenus basés sur la performance. En effet les revenus carbones, dans un objectif de pérennité, prévoit de financer la continuité des activités, l’extension d’activités vers d’autres zones et la conduite de nouvelles activités à forte potentialité.

 

Un dispositif institutionnel qui renforce la décentralisation

    Le Programme responsabilise davantage les communes et les régions en les mettant au centre de tout processus de prise décision. Cette décentralisation a pour avantage d'améliorer la légitimité des décisions en rapprochant les décideurs des entités et/ou personnes qui les appliquent et sur qui elles s’appliquent. L’optique est d’améliorer l'efficacité du Programme, grâce à une meilleure connaissance du terrain par les pouvoirs locaux. 
    Ainsi le Bureau National de Coordination prévoit la mise en place de cellules régionales à l’intérieur du Programme et le renforcement des structures locales de concertation auprès des communes concernées.

 

Un zoom sur les activités du PRE

pre

Un nouveau Coordonnateur pour le BNC-REDD+

Le Ministère de l'environnement, de l'Écologie et des Forêts a le plaisir de vous informer de la nomination de Madame RAKOTOSOA Andrianina au poste de Coordonnateur du Bureau National de Coordination REDD+.

Lire la suite...



Vidéos


Toutes les vidéos
Le Bureau National de Coordination REDD+ | Madagascar
RESSOURCES