Les échos de la COP24 sur les changements climatiques

 

Le BNC REDD+ à la Conférence des Parties

IMG 20181212 WA0003

 

La 24ème Conférence des Parties sur le changement climatique a eu lieu à Katowice en Pologne du 02 au 14 décembre 2018. Etant parti membre, Madagascar participe à ce sommet pour le climat tous les ans à l’intérieur de négociations internationales. Parmi la délégation Malagasy, le BNC REDD+ a été représenté.

La participation du BNC REDD+ en tant que bureau de coordination d’un mécanisme d’atténuation a permis de comprendre les différentes positions mondiales et les enjeux internationaux sur la REDD+. Madagascar a aussi communiqué par un side-event les initiatives REDD+ au niveau national contribuant à la CDN et la potentialité de nouveaux programmes pouvant être développés dans d’autres écosystèmes. Les échanges de la COP24 se sont révélés très enrichissants dans la mesure où elles ont mis en lumière des opportunités en matière de financement, de technologie, de données et de stratégies pouvant faire avancer la mise en œuvre nationale.

En ce qui concerne la REDD+, depuis les précédents sommets, les pays en développement, premières victimes du changement climatique, revendiquaient toujours plus de financement pour le climat. Parmi les grandes expectations, figure aussi la requête de pouvoir comptabiliser les RE transférées (vendues) dans les NDC car elles représentent des efforts nationaux. Madagascar œuvre à renforcer son processus REDD+ qui est à la fois un mécanisme financier pour le développement socio-économique du pays mais aussi pour l’atténuation des changements climatiques. En effet la Stratégie Nationale REDD+ de Madagascar vise à contribuer à la NDC du pays qui est de réduire de 14% les émissions de GES.

 

Un renforcement des engagements de l’accord de Paris

20181207 113352

 

La mise en œuvre de l’accord de Paris est prévue mise en œuvre en 2020 et malgré la formulation des contributions nationales déterminées par les pays l’ayant ratifié, il était nécessaire de faire un bilan des actions effectuées et des actions nécessaires. Ce bilan collectif a eu lieu lors de la COP24. Plus important encore, il devait ressortir de cette 24ème conférence des Parties le « rulebook » qui adopte les règles et les modalités de mise en œuvre de l’accord de Paris. Selon le dernier bilan communiqué par le GIEC, il semblerait que nous sommes en train de perdre le combat contre les changements climatiques. C’est aussi pour cette raison que les contributions des parties doivent être plus que jamais renforcées afin de limiter le réchauffement climatique en-dessous de 2°C. A la conclusion de ces constations, Il est apparu plus qu’important de renforcer les actions pour la réduction des émissions.

A l’issue de la COP24, l’engagement des CDN est désormais encadré par des directives détaillées et claires. Un mécanisme est adopté et il permettra de garantir la transparence dans les activités effectuées pour l’atteinte des CDN, les résultats réels et les financements reçus ou donnés en ce sens. Ce dispositif permettra aussi de standardiser et de comparer les données récoltées afin de connaitre les écarts entre les objectifs de l’accord de Paris et les réalités mondiales. Selon le principe d’évaluation tous les 05 ans, un premier bilan est attendu en 2023. Ces décisions constituent un encouragement majeur pour les efforts mondiaux contre le réchauffement climatique même si certains détails restent à finaliser et à améliorer.

La fusion du BNC REDD+ avec le BNC CC

Madame RAVELOMANANA Lovakanto nommée Directeur du Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+.
Lire la suite

 

 

 Avis de clôture du Fonds initial de la Banque Mondiale pour la préparation à la REDD+
Télécharger

 

 De nouveaux avis de recrutement disponibles
 Consulter

 



Vidéos


Toutes les vidéos
Le Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ | Madagascar
RESSOURCES