Inventaire Forestier en 2016

View the embedded image gallery online at:
https://bnc-redd.mg/fr/17-activites-fr#sigFreeIdb5896b2dc5

Inventaire PERR-FH

View the embedded image gallery online at:
https://bnc-redd.mg/fr/17-activites-fr#sigFreeIdd2d3132514

Zone de l'ER Programme

View the embedded image gallery online at:
https://bnc-redd.mg/fr/17-activites-fr#sigFreeIde33fe6e579

 

 

La conduite des études spécifiques

Des études ont été menées sur l'évaluation des besoins de Madagascar, financé par l'ONU REDD, ainsi qu'un appui ciblé pour mieux connaitre les enjeux liés à la REDD+ en matière juridique, régimes fonciers, le dialogue sur le SNFSF. D'autres études ont été réalisées, financées par FCPF, à savoir l'analyse de l'économie politique et l'analyse des moteurs de déforestation et de dégradation des forêts.

processus

Les objectifs des études lancées étant de:

  • Cibler les moteurs de la déforestation et de la dégradation des forêts, pour identifier les axes et les activités à mettre en place,
  • Evaluer l’impact social et environnemental de ces options,
  • Développer un niveau de référence ainsi que d’un système de suivi des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES),
  • Faire une analyse des co-bénéfices
  • Mettre en place un système de gestion des plaintes lié aux activités REDD+

Pourquoi un cadre de mise en Oeuvre?

Le processus REDD+ ne peut être efficace sans un cadre de mise en œuvre adapté. Or la REDD+ est un mécanisme encore nouveau et dans une certaine mesure complexe, notamment du fait qu’il est nécessairement intersectoriel et que la plupart du temps les institutions et politiques gouvernementales sont structurées par secteurs bien différenciés qui possèdent leurs propres lois, budgets et entités de gestion et d’exécution.

L’enjeu pour la REDD+ réside donc dans le besoin de développer un cadre de mise en œuvre adapté qui permettent de relever à la fois les défis multiples et intersectoriels au niveau national mais aussi les défis spécifiques au niveau local, le tout sans complexifier encore plus les circuits de gouvernance et d’exécution existants et donc en se basant autant que possible sur des structures déjà mises en place et fonctionnelles.

Une élaboration consultative qui capitalise les expériences des parties prenantes

A Madagascar, cette réflexion a été menée avec la Plateforme Nationale REDD+ et a permis de définir une ossature institutionnelle solide pour la prise de décision et la mise en œuvre, même si certains aspects méritent encore quelques améliorations (notamment l’intégration des outils de suivi REDD+ tels que le MRV et SNSF, le SIS, le mécanisme de gestion des plaintes, etc.). La méthode de travail utilisée pour l’élaboration et la préparation de ce cadre de mise en œuvre avec les parties prenantes a consisté à se focaliser sur des éléments très concrets de chaque étape du processus REDD+, et de systématiquement identifier les personnes responsables et les tâches exactes a réaliser.

L’objectif global étant de préparer un cadre qui permette:

  • L’orientation stratégique REDD+ à toutes les échelles considérées : Nationale, Régionale, Intercommunales (paysages) et communales ;
  • L’identification des activités prioritaires en lien avec les orientations stratégiques;
  • La mise en œuvre de ces activités REDD+ génératrices de Réduction d’Emission (contractualisation, activités en régie, etc.) ;
  • Le suivi et l’enregistrement des Réduction d’Emissions générées ;
  • Le suivi du respect des sauvegardes environnementales et sociales
  • La collecte et le traitement des plaintes potentielles de certaines parties prenantes vis-à-vis de l’implantation de certaines activités REDD+ ;
  • La centralisation de l’ensemble des informations dans des bases de données spécifiques ;
  • La communication et la transparence vis-à-vis des informations collectées ;
  • Le partage équitable des revenus carbone et non-carbone.

consultation

L'importance des consultations locales

Bien que le pilotage du processus soit assuré par le BNC REDD+, il ne peut se prévaloir de connaitre les réalités régionales. Il ne peut d'ailleurs pas être opérationnel dans toutes les zones et les activités sans la collaboration des populations locales. Les consultations locales constituent la meilleure orientation que ce soit dans l'élaboration des stratégies ou dans la mise en oeuvre des activités.

La consultation à travers des structures permanentes

D'une part, deux structures de concertation techniques et d'orientations stratégiques ont été créées pour appuyer le processus global en collaboration avec le BNC REDD+, à savoir les Plateformes REDD+ et les groupes thématiques (sauvegardes – GTS - et méthodologiques – GMT). 

Ces différentes structures ont été créées en premier lieu au niveau national puis déclinées au niveau régional. Ainsi ont été créé les Plateformes régionales REDD+ et les plateforme de sociétés civiles, puis prochainement les Bureaux Régionaux de coordination REDD+ ( BRC-REDD+).

L'organisation de la société civile (OSC REDD+) a été mise en place aussi pour appuyer au processus de consultation du processus REDD+ mais aussi pour jouer un rôle d'obseravtoire et de veille aux interêts collectifs des populations à la base. Lorganisation des sociétés civiles est devenue en elle même une structure de consultation et d'interpellation.

A la base au niveau local se trouve les structures locales existantes, dont les Vondron'Olona Ifotony, ONGs, OSC, STD, CLB, communes, autorités coutumières, paysans, opérateurs privés . Des activités de renforcement de capacité sont réalisés d’une façon continue pour mieux engager les acteurs et partie prenantes concernées y compris la société civile à s’approprier du mécanisme d’une façon permanente.

LA STRATEGIE NATIONALE REDD+

 

Pourquoi une stratégie ?

Pour s’engager de façon efficace dans le mécanisme REDD+, Madagascar a besoin d’une stratégie qui encadre toute la mise en œuvre du mécanisme. Elle vise l’établissement des mesures et des mécanismes adéquats pour lutter contre la déforestation et la dégradation par l’identification des options stratégiques.   Cette stratégie définira à termes toutes les activités éligibles à la REDD+ ainsi que les cadres de mise en œuvre de toutes les actions REDD+.

Son élaboration constitue d’ailleurs un des composants élémentaires du Plan de préparation de Madagascar à la REDD ; Plan de préparation qui a permis l’obtention des Fonds pour la préparation à la REDD+. La stratégie nationale comprend ainsi l'évaluation de l'utilisation des terres, de la politique forestière et de la gouvernance ; les orientations stratégiques pour la REDD+ et le cadre de mise en œuvre de la REDD+.

 

Comment a-t-elle été élaborée ?

Des études préliminaires ont été réalisées pour identifier le potentiel de REDD+ à Madagascar, identifier les lacunes et les problèmes à résoudre, et évaluer les capacités de mise en œuvre de la REDD+.

Cinq principaux paramètres ont été considérés lors de la phase analytique, à savoir   l'économie, l'impact social, l'impact environnemental, les impacts juridique et institutionnel, et le potentiel de séquestration en carbone.


La stratégie nationale REDD+ de Madagascar a été développée dans un processus de consultations et a bénéficié des engagements des parties prenantes depuis le tout début. Des travaux de consultation et de dialogue politique ont été entamés depuis la préparation de R-PP et sont encore à poursuivre actuellement durant la phase préparatoire à la REDD+, afin d'avoir les orientations et les perspectives de toutes les entités concernées, à tous les niveaux. Elle est discutée à chaque étape clé au niveau de la plateforme nationale et des plateformes régionales REDD+, structures permanentes de consultation qui ont pour rôle de réfléchir sur la manière efficace et réaliste de mettre en place la REDD+ à Madagascar.

 

Quels sont les objectifs que nous nous sommes fixés?

L'objectif implicite de la REDD+ est de réduire la déforestation et la dégradation des forêts, augmenter la couverture forestière et contribuer à la gestion durable des ressources naturelles. Il s'agit là de la raison même pour laquelle elle a été initiée. L'autre objectif est de participer au développement  national et à l’amélioration des conditions de vie  des populations locales.

 

Quelles sont les orientations stratégiques identifiées dans la phase de préparation?

L'identification des orientations stratégiques a été faite à partir de l'analyse des moteurs de déforestation et de dégradation des forêts, et d'une analyse des secteurs concernés.

OS 1: Mettre en place le cadre politique, juridique et institutionnel nécessaire à la bonne gouvernance de la REDD+

OS2:  Promouvoir l’aménagement et l’utilisation efficace des terres et des espaces ruraux

OS3:  Appuyer la gestion durable et la valorisation des ressources forestières

OS4:  Améliorer les conditions de vie des populations locales à travers la mise en œuvre d’alternatives aux pratiques agricoles et à la production de bois énergie non durables

 

Les échelles d’intervention REDD+

La stratégie nationale REDD+, à travers ses axes d'intervention et en fonction de l'idendification des moteurs de déforestation et de dégradation des forêts agit à la fois à l'échelle locale, régionale et nationale. Dans ses lignes d'activité, elle entreprend des activités sectorielles comme c'est le cas dans le secteur de l'agriculture et de l'energie tout comme elle entreprend des activités intersectorielles.

 

La fusion du BNC REDD+ avec le BNC CC

Madame RAVELOMANANA Lovakanto nommée Directeur du Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+.
Lire la suite

 

 

téléchargé

 

 Appel à projets 

 

Télécharger

 

 Avis de clôture du Fonds initial de la Banque Mondiale pour la préparation à la REDD+
Télécharger

 



Vidéos


Toutes les vidéos
Le Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ | Madagascar
RESSOURCES