Cadres de Sauvegarde REDD+ à Madagascar : des focus de travail avec les communautés

 

Le Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) et Cadre Fonctionnel (CF) REDD+ entant que cadres nationaux, sont le fruit de consultations locales auprès d’échantillons représentatifs des diversités culturelles et écosystémiques à Madagascar. Le Bureau National des Changements Climatiques, du carbone et de la REDD+ (BN CCCREDD+) comprend l’importance d’une approche inclusive et consultative auprès des populations concernées. A cet effet, les régions : Atsimo Andrefana, Menabe, Boeny, Atsinanana, Analanjirofo, Alaotra-Mangoro, Sofia et SAVA ont fait l’objet d’enquêtes locales et de focus group avec les communautés. Des consultations plénières ont aussi été faites afin de mettre au profit de la REDD+ les expériences et bonnes pratiques en matière de mise en place d’Aires Protégées et de réinstallation. Ces cadres devraient être disponibles avant la fin de l’année 2019 afin de permettre à Madagascar de compléter les cadres de mise en œuvre du mécanisme REDD+.

 CP et FG pour lélaboration des cadres de sauvegardes Sociales RAA Juillet 2019 2 sur 6  CP et FG pour lélaboration des cadres de sauvegardes Sociales RAA Juillet 2019 4 sur 6

Des cadres REDD+ de Sauvegardes sociales

Mettre en œuvre des initiatives REDD+ implique de mettre à l’échelle des activités de préservation des forêts qui peuvent donner lieu à des restrictions ou à des changements opérés auprès des populations rurales. Bien que la REDD+ vise une réduction considérable de la déforestation et de la dégradation des forêts, elle met un point d’honneur à ne pas sacrifier les valeurs humaines, sociales et culturelles dans sa mise en œuvre. Cela implique de donner autant de considération aux forêts qu’aux communautés qui en dépendent.

L’évaluation Sociale et stratégique de la Stratégie Nationale REDD+ révèle que certaines activités, notamment la mise en place ou l’extension d’Aires Protégées ainsi que la modification de l’utilisation de certains espaces ruraux dans l’élaboration de schémas d’aménagement communaux pourraient entrainer des manques à gagner ou une perte d’opportunité pour les communautés qui utilisent ces forêts et ces espaces. Afin d’encadrer la mise en œuvre de ce type d’activité, bien qu’entrainant beaucoup d’impacts positifs, Le Bureau National des Changements Climatiques et de la REDD+ développe pour la stratégie Nationale REDD+ un cadre politique de réinstallation et un cadre fonctionnel REDD+.

 

Des consultations publiques auprès des communautés concernées

CP et FG pour lélaboration des cadres de sauvegardes Sociales RAA Juillet 2019 1 sur 6

L’esprit du CPR et CF REDD+ consiste à permettre aux membres des communautés potentiellement affectées par la restriction d’accès ou par la réinstallation de participer à la conception et la formulation des conditions et mesures nécessaires ainsi qu’à l’exécution et au suivi-évaluation des activités mises en œuvre. Le cadre fonctionnel REDD+ (CF REDD+) admet un ensemble de procédures et une démarche fonctionnelle qui permet aux communautés locales d’être parties prenantes dans la gestion des ressources forestières et dans la formulation des mesures permettant d’anticiper les préjudices potentiels sur les populations ainsi que d’améliorer leurs conditions de vie.

Le cadre de Politique de Réinstallation (CPR) définit les processus, les principes d’expropriation et les arrangements institutionnels nécessaires à la réinstallation et la gestion des éventuels impacts sociaux.

L’importance de ces consultations locales est de développer des mesures adéquates et respectueuses des coutumes et valeurs sociales des communautés touchées. Cette approche permet aussi de faire accepter les décisions et de faire adhérer les populations dans la mise en œuvre de la REDD+.

 

#Act4ReddMada

Activités d’Adaptation au Changement Climatique menées par le Projet PACARC dans la commune de BETATAO

 

Mission de Suivi Projet PACARC 25 07 19 Commune Betatao 3 sur 3

Le 25 au 26 juillet 2019, une activité de suivi des réalisations du Projet d’Amélioration des Capacités d'Adaptation et de Résilience des communautés (PACARC) a été effectuée dans la commune de Betatao, District d’Anjozorobe. Cette mission a permis de suivre les activités de reboisement, de protection des bassins versants et de pisciculture dans la Commune. Activités qui visent le relèvement de la résilience des communautés vulnérables.

Marie Dumond, Représentante résidente du PNUD et Lovakanto RAVELOMANANA, directeur du Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ se sont rendues sur les lieux à cette occasion.

 

Site de reboisement de Mahatsara 

Mission de Suivi Projet PACARC 25 07 19 Commune Betatao 1 sur 3

Le projet PACARC en partenariat avec la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable Analamanga et UNICEF, a réalisé le reboisement par trouaison d’Acacia mangium (22 210 jeunes plants) sur le bassin versant de Mahatsara (8Ha), en vue de la protection de deux sources d’eau qui alimentent directement les villages. En aval, les habitants de ces villages continuent d’avoir accès à l’eau grâce à ces activités de reboisement.

A part le reboisement d’Acacia mangium, un fossé de protection est aussi mis en place pour freiner les érosions hydriques qui aide à la réduction de la vitesse de ruissellement et favorise l’infiltration de l’eau.

 

 

Site pisciculture d’Analabe 

Le projet PACARC en partenariat avec le Service de la pêche Analamanga, rattaché à la Direction Régionale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, a formé 32 pisciculteurs sur les techniques de pisciculture en étang et la rizipisciculture, dont 14 femmes dans la commune de Betatao. Les pisciculteurs formés sont divisés en deux catégories : producteurs d’alevins et grossisseurs. Les formations ont permis d’améliorer la capacité des pisciculteurs en vue de la mise en œuvre de l’activité, l’aménagement des étangs et le traitement des poissons d’élevage.

Après les formations, 58 géniteurs de carpes  et 110 géniteurs de tilapia ont été mis à la disposition des producteurs d’alevins bnéficiaires de la commune de Betatao.  Ces producteurs vont assurer dans les mois à venir l’approvisionnement de la commune en alevins pour développer cette filière et aider les populations à faire face au changement climatique. L’introduction de ces géniteurs améliore la résilience des communautés face au changement climatique et les revenus des communautés

Les bénéficiaires sont satisfaits des activités menées par le projet et notent une implication effective des autorités locales. Ces initiatives menées par le Projet PACARC démontre la possibilité de concilier le développement avec la protection des ressources naturelles.

Madagascar accueille la 37ème réunion sur le bilan du groupe des Experts des Pays les Moins Avancés

Madagascar, à travers le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD)/BN-CCCREDD+ reçoit la réunion sur le Bilan du Groupe des Experts des Pays les Moins Avancés (PMA) le 10 au 12 Févier 2020 à l’Hôtel Carlton Anosy. Plutôt, du 06 au 08 Février 2020, une session technique des experts du LEG (Least developed country Expert Group) avait déjà eu lieu, sous l’égide du MEDD à Antananarivo même.


004

Le Bilan du Groupe des Experts des Pays les Moins Avancés (PMA) a vu la participation des représentants d’une quarantaine des parties membres de la convention de la Convention Cadres des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et diverses organisations internationales œuvrant dans le domaine des Changements Climatiques. Cette réunion a lieu dans le but d’évaluer les progrès accomplis afin de répondre aux besoins d’adaptation aux Changements Climatiques des PMA à travers le travail du LEG, de partager les informations sur les expériences et les enseignements tirés des travaux du LEG en collaboration avec les divers partenaires dans la mise en œuvre de ses mandats et de programme de travail pour atténuer les impacts du dérèglement climatique.

Appartenant à ce groupe des Pays les Moins avancés, Madagascar s’est engagé dans la lutte contre les Changements Climatiques à travers un Plan National d’Adaptation (PNA) qui réunit les actions prioritaires d’adaptation aux Changements Climatiques de plusieurs secteurs. « Selon les bases scientifiques reçues par les JIEC, Il est temps de se lancer dans la mise en œuvre, vu l’avancée progressive des Changements Climatiques, d’où il est maintenant temps d’agir et faire une pause sur les phases de préparation et d’information. Pour le moment, concernant le PNA, plusieurs fiches sont déjà disponibles et nous sommes juste en attente des financements et nous pouvons nous lancer dans la mise en œuvre. » cite Madame Lovakanto RAVELOMANANA, Directeur National du BN-CCCREDD+.

Cette réunion internationale se présente comme une opportunité d’explorer les lacunes et les besoins émergents dans le traitement de l’adaptation en s’appuyant sur les futurs processus, y compris les aspects techniques du processus du Plan National d’Adaptation (PNA).

007

Formation sur l’utilisation du Système d’Informations sur les Initiatives et Programmes REDD+

 

SIIP REDD+ : outil pour l’opérationnalisation du mécanisme de partage des revenus REDD+

Formation SIIP 15 au 17 10 19 Coco Lodge Mahajanga 92 sur 96 Le Plan de Partage des Revenus (PPR) de la REDD+ dans un programme ou dans une initiative hors programme prévoit une répartition entre plusieurs catégories de bénéficiaires ainsi qu’une partie fixe et variable des revenus. Ce départage est paramétré par plusieurs principes dont le plus important est la performance des activités réalisées par les initiatives REDD+. Afin de garantir cette mesure de performance et de permettre la transparence, les informations sur les activités, les initiatives, les programmes et la performance sont répertoriés et gérés dans un Système d’Informations sur les Initiatives et Programmes ou SIIP REDD+.

Les données validées et fournies par le système constitueront les données officielles et formelles en ce qui concerne la mise en œuvre de la REDD+ et le partage des revenus carbone. Il va permettre de dresser pour tout instant un tableau de bord des performances, notamment pour le premier programme « Atiala Atsinanana » (PRE-AA).

Renforcement de capacité des utilisateurs du système

Formation SIIP 15 au 17 10 19 Coco Lodge Mahajanga 35 sur 96Les informations du système sont organisées de façon à permettre leur suivi à plusieurs étapes. Elles seront fournies par les promoteurs d’initiatives qui assurent le suivi de la réalisation des activités par les gestionnaires d’activités, puis vérifiées et validées par la Coordination Régionale de la REDD+  (CRR) et le Bureau National en charge de la REDD+.

La Coordination Régionale de la REDD+ et les promoteurs d’initiatives vont jouer un rôle primordial dans l’alimentation du système. C’est la raison pour laquelle ces deux parties prenantes ont bénéficié de renforcement de capacité sur sa manipulation le mois d’Octobre 2019. La formation avait pour objectif d’initier les parties prenantes à son utilisation, mais également, de tester toutes les fonctionnalités du système afin d’en améliorer la hiérarchisation et la praticité.

Le processus d’apprentissage étant progressif et compte tenu des améliorations qui vont être apportées au SIIP par la suite, d’autres formations seront prévues afin de renforcer les compétences des utilisateurs du système.

 

#Act4ReddMada

Collaboration entre FAN Madagascar et le BN CCCREDD+ : Un bilan des résultats

 

         IMG 6834 IMG 6879 IMG 6939 IMG 6950

Le BN CCCREDD+ recherche l’implication de tous les acteurs de la protection des Forêts. Dans une démarche de collaboration, son Laboratoire d’Observation des Forêts (LOFM) travaille avec le Projet Manondroala 2 sur la cartographie de dégradation, la restauration, l’appui aux communautés locales pour le projet REDD+. Cette collaboration est matérialisée par un accord de collaboration a été signé entre le BN-CCCREDD+ (Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+/MEDD et FANC Madagascar/Projet Manondroala pour le renforcement de capacités et l’appui technique des personnels du MEDD entre autre ceux du Laboratoire Géomatique LOFM, de l’équipe MNV et des autres Directions.

Au Bilan, la collaboration a permis de nombreux échanges d’expériences sur le système de classification des Utilisations et Occupations des Terres (UOT) et la méthodologie cartographique entre les parties prenantes ainsi que la mise en pratique sur terrain et le renforcement de capacité des acteurs. FANC Madagascar a également participer à l’amélioration et la validation des documents methodologiques de référence développé par le LOFM. Un atelier a eu lieu à Antsirabe du 11 au 14 Fevrier 2020 avec les initiatives REDD+ et les Directions du MEDD afin de restituer les résultats de la collaboration et de poursuivre la diffusion des méthodes. L’atelier a également permis la mise en place d’un forum d’experts sur la cartographie afin de favoriser les échanges de techniques et d’outils. Un Plan d’action pour le forum a été développé afin de planifier jusqu’en fin 2020, une série de renforcements de capacités mutuels entre les acteurs.

La fusion du BNC REDD+ avec le BNC CC

Madame RAVELOMANANA Lovakanto nommée Directeur du Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+.
Lire la suite

 

 Nouvelles offres

Recrutement d'un Assistant Technique en Planification et suivi-Evaluation

Appel d'offre national pour la fourniture et la livraison de matériels techniques

 Communication officielle sur le lancement officiel du projet de renforcement de la résilience climatique urbaine en Afrique du Sud-Est
Télécharger
 Avis de clôture du Fonds initial de la Banque Mondiale pour la préparation à la REDD+
Télécharger

 



Vidéos


Toutes les vidéos
Le Bureau National des Changements Climatiques, du Carbone et de la REDD+ | Madagascar
RESSOURCES